Vos contributions / remarques


Whatsapp du 07/05/2024 : Les parcmètres-bourbiers



Hyper pratique : les parcmètres-bourbiers !

Whatsapp du 07/05/2024 : Se garer simplement ?

Bonjour,
Non ..c'est pas possible !!! En ce qui me concerne je suis rentrée de riallé à 19h ..descendu le boulevard ..pas de place.
Je suis passée rue Garibaldi ..pas de place ..j'ai remonté la rue Guttenberg ...et j'ai trouvé une place rue de la herrelle.
J'ai mis une plombe pour me garer correctement en me glissant entre 2 voitures
Pff..pff...

en complément du message, voici ce que le Collectif peut rajouter :
Quelqu'un a dit et écrit : "Le stationnement payant sur voirie permet aux habitants de trouver plus aisément des places à proximité de leur domicile tout en bénéficiant d'un tarif préférentiel "
Aurait il menti ?
Origine flyer de 2022 et diffusé au compte gouttes dans quelques boîtes aux lettres du quartier ste Anne

Courriel du 23/04/2024 : Stationnement centre ville

Bonjour,
Je viens de consulter votre site, pour ce qui me concerne étant donné que j'habite dans l'hypercentre, ce n'est pas tant l'extension de stationnement payant qui m'apporte des désagréments, que l'impossibilité de se stationner autour de chez moi.
En effet, depuis des années le nombre des places a terriblement diminué, Sans compter la disparition des emplacements des rues qui viennent d'être rendues piétonnes (rue des carmélites par exemple), que pendant 6 mois des places sont occupées par des terrasses au bénéfice des commerçants.
Il y a plusieurs années, face aux difficultés à me garer, je me suis résignée à prendre un abonnement (110€/trimestre) sur le parking aérien de la duchesse Anne géré par NGE qui est présidé par M TALLEDEC, élu responsable de la politique du stationnement sur Nantes. Or, la ville voulant verdir l'espace public (politique de greenwashing) ce parking va disparaitre avec pour conséquence de contraindre les abonnés soit à tourner et virer pour trouver à se stationner, soit aller sur le parking aérien allée Baco situé à 1/4 d'heure de marche avec le risque de se faire agresser en raison de l'insécurité qui règne sur Nantes, soit s'abonner à un parking souterrain pour plus de 900 euros annuels pour ceux qui en ont les moyens. Comme quoi cette politique municipale privilégie les privilegiés...
J'ai téléphoné à M.TALLEDEC, je lui ai fait part de ces constats, je lui ai demandé d'étudier des solutions acceptables par les résidents du centre, j'ai eu une fin de non recevoir.
Par ailleurs les mails que j'ai adressés à Mme ROLLAND sont restés sans réponses écrites. Soit ces personnes sont vraiment "hors sol", ils n'ont aucune connaissance de la réalité du terrain.Ils ne subissent pas les conséquences de leurs décisions. soit ils se moquent ouvertement de nous, soit c'est du mépris.
Certe le tarif annuel pour se stationner n'est pas très élevé, mais ça revient à payer pour rien faute de places, sans compter que l'arrêté municipal oblige à bouger son véhicule toutes les 24 heures; je vous cite l'une des motivations de cet arrêté : "Considérant que La politique du stationnement pour la ville de Nantes tend à favoriser....le stationnement des résidents..." Un comble, on se moque de qui ?
Et puis, il faudrait que ces décideurs reconnaissent que le l'extension du stationnement payant génère des rentrées financières pour la ville, c'est une taxe imposée, un impôt déguisé.
Et puis, un des éléments de langage de la ville est d'affirmer qu'elle développe cette politique pour favoriser la protection de l'environnement,la qualité de l'air, la santé des ligériens.
Or à mon avis, cette équipe municipale a pour principale objectif d'attirer un maximum de touristes ce qui est quelque peu contradictoire avec l'objectif affiché puisque les touristes, même si certains utilisent le trains, se déplacent essentiellement en voiture ou en avion, avec un impact environnemental non négligeable.
Pour finir, M Talledec m'a affirmé qu'il y avait eu une réelle concertation citoyenne pour échanger sur cette problématique, or je n'ai jamais eu connaissance de réunion publique, ces concertation n'ont de citoyennes que le nom, ce n'est aucunement de la démocratie participative.
Cordialement
J.H.S.

Courriel du 17/04/2024 : Stationnement payant - Pass famille pour tous

Bonjour,
On m'a parlé de l'association "Les nantais en colère" lors d'une réunion de quartier à Chantenay.
Je voulais relayer une réclamation concernant les nouvelles dispositions du stationnement payant dans le quartier Ste Anne-Chantenay, habitant moi-même le boulevard de la Liberté.
J'ai compris qu'il existait pour les résidents payant un abonnement annuel de 180E pour leur voiture, la possibilité d'avoir 24 jours gratuits pour leurs proches.
Je trouve ce choix injuste !
Pourquoi exclure ceux qui ne payent pas d'abonnement, soit parce qu'ils utilisent leur garage pour garer leur voiture et éviter d'occuper l'espace public devenu rare... (et que les 180E annuel reviennent à beaucoup plus cher que payer son stationnement ponctuel), soit parce qu'ils n'ont pas de voiture ? Pourquoi condamner leurs proches à payer 40E/jour pour venir les voir ?
Y a-t-il moyen de demander à la mairie des dispositions traitant de façon égalitaire TOUS les citoyens, quel que soit leur choix de transport et de tarif associé (gratuit pour les vélos, abonnement résident ou paiement au cas par cas) ?
Merci de votre aide.
Bien cordialement,
S. U.

Courriel du 29/03/2024 : Disparition des places en épi Boulevard Pasteur

Bonjour,
Merci de la belle initiative d'avoir créé ce mouvement que je ne découvre malheureusement qu'aujourd'hui. Nous habitons boulevard Pasteur depuis 21 ans et l'enfer est maintenant à nos portes !
Du côté des numéros pairs, entre le chemin Guibaud et le chemin Renaud, nous sommes passés de 11 places de stationnement à 4.
Du côté des numéros impairs, entre la rue Guilbaud et l'avenue Noël (comportant deux immeubles sans garage et une bonne douzaine d'appartements au total, sans compter les trois locaux professionnels en RC) les travaux ont commencé en début de semaine, ils conduiront à la création de 5 places vs les 13 ou 14 places jusque-là existantes !!!
Pendant la durée de ces travaux, seules les 4 places côté pair sont disponibles pour tous les habitants de cette petite partie du boulevard ; à l'issue des travaux, 9 places vs 24 ou 25 précédemment !
Tout petit exemple à l'échelle de la totalité des Boulevard Pasteur et Allard !
Bien à vous,

en complément du courriel, voici ce que le Collectif peut rajouter :
Les plans de "rectification" du Boulevard Pasteur n'ont jamais été visibles sur le site de la Maision de la Tranquilité ! se référer au paragraphe "mensonge par omission" sur la page principale du site.

Courriel du 18/03/2024 et du 01/04/2024 : les contraventions !

Bonjour,
C'est parti !
Devant le Cabinet aujord'hui : moi-même et des patientes !
Cordialement

Bonjour
Avis reçu le 29/03/2024

en complément des courriels, voici ce que le Collectif peut rajouter :
Nos interlocuteurs de la Mairie nous avaient rassuré en insistant sur le fait que début 2024 serait une phase pédagogique ! nous apprécions la pédagogie "par le fouet" ! Par ailleurs un point important : le jour de la distribution des contraventions était le 18 mars, jour de la grève totale de la TAN et où tous les Nantais ont été obligés de prendre leurs véhicules personnels ! Les patient(e)s et l'équipe médicale du Centre Médical du boulevard de la Liberté ont beaucoup apprécié la pédagogie de la Mairie un jour de grève totale !


Courriel du 05/02/2024 : Gag !

Bonjour,
Avez-vous remarqué que la voiture de fonction de Mme la Maire est une DS 4 Hybride E-Tense 225 EAT8 de 1653 kg (source constructeur) ?
Or la Mairie de Paris, suite à la votation du 04/02/2024 a décidé de multiplier par 3 le tarif de stationnement pour les véhicules thermiques de plus 1600 kg, car non écologiques ! en conséquence le véhicule de Mme la Maire est non écologique !


Photo prise le 15/09/2023

Courriel du 02/02/2024 difficulté pour rentrer dans son garage

Bonjour,
Suite à notre discussion, en retour, je vous joins le message d’origine.
Bien à vous et belle journée

en complément du courriel, voici ce que le Collectif peut rajouter :
Comme la rue du Général Travot est devenue, suite au nouveau plan de circulation imaginé par la Mairie, une véritable autoroute, il est évident que toute manoeuvre dans cette rue devient vite "acrobatique" et déclenche l'ire des conducteurs devant patienter que la manoeuvre se termine.



Courriel du 01/02/2024 : Les "bourbiers" (suite)

Bonjour,
Vous trouverez en pj l'information de quartier vue ce matin sur le bd st-aignan. tract annonçant les travaux pour supprimer les stationnements en épis et en transformer certains dans le sens de la cirulation. et bien évidemment créer de nouveaux "bourbiers" !

en complément du courriel, voici ce que le Collectif peut rajouter :
questions :
- par quel coefficient sera divisé le nombre de places ? 2, 4, 7 ? mystère !
- pourquoi le plan de l'améngagement du boulevard n'est pas accessible et visible sur le site de la "maison de la tranquilité" alors que les entreprises de BTP doivent bien les avoir ! la Mairie cherche-t-elle à cacher l'ampleur du coefficient de suppression ?


Courriel du 18/01/2024 : Les "bourbiers"

Bonjour,
Meilleurs voeux à tous.
Les photos du jour (Bd de l'Egalité) augurent de bons  espaces de stationnement pour les boulevards Égalité et Liberté. On nous traite vraiment comme des enfants ?!.

en complément du courriel, voici ce que le Collectif peut rajouter :
sur le boulevard de l'Egalité entre le tram et la place Zola, sont apparus de vrais bourbiers. ils correspondent à d'anciennes places de stationnement transformées en "zones végétales". mais cependant utilisées pour le stationnement. ils suffit de demander aux riverains : pourquoi ? la réponse est simple : la Mairie a fait supprimer tellement de places que les habitants du boulevard ne trouvent plus de place pour se garer le soir et donc se sont mis à se garer sur ces zones végétales. Et maintenant pour "enquiquiner" ceux-ci, la Mairie a fait poser de gros cailloux !
pour rappel, dans la rubrique "Qui a dit ?" la super phrase "Le stationnement payant sur voirie permet aux habitants de trouver plus aisément des places à proximité de leur domicile, tout en bénéficiant d'un tarif préférentiel". (humour ou bêtise ?)




Courriel du 30/12/2023 : P+R sauvage

Bonjour,
Je viens de sortir du magasin d'électronique E44 au rd point du croisement du tram et du bd de l'égalité. Les collaborateurs et le magasin vivent un enfer depuis le marquage payant et le chgt du plan de circulation des rues adjacentes. Leur parking (~50 places) s'est transformé dans les faits en un parking-relais et les collaborateurs qui essayent de faire respecter la disponibilité des places pour les clients se font insulter, voire agresser oralement, par les squatters. Du coup pour le magasin perte de CA car des clients repartent par manque de places et va devoir investir dans des barrières comme au Lidl (30-40.000 Euros) !
En synthèse : ils baignent dans la joie et dans le soutien à ces nouveautés.

Courriel du 22/12/2023 : Dangereux !

Cette remarque suite à ma récente mésaventure Bd des Anglais
Je rappelle le contexte : le Bd des Anglais, côté droit en montant et le parc de Procé à droite, a été "rectifié" il y a de nombreux mois par la Mairie. maintenant quand on se gare, on a côté passager comme des traverses de voie de chemin de fer puis la piste cyclable. Dans les faits, en sortant de ce côté, car passager, j'ai failli me tordre la cheville à cause de cette traverse (choix débile d'implantation) et me suis retrouvée un genou à terre avec à ce moment là un cycliste qui arrivait à pleine vitesse et qui a failli me renverser en plus ! Hé, les architectes et techniciens de la Mairie, avez-vous réfléchi ? et je ne suis ni un personne agée ou handicapée ! implantation totalement débile et accidentogène !


Remarques du 12/10/2023
une compilation de remarques émises par nos membres :

- la Mairie "triche" quand elle compte le nombre de garages dans une rue. elle comptabilise toutes les double-portes ou les portes en accordéon ou les portes basculantes présentes sur le devant des maisons. Or des propriétaires de ce type de "garages" ont replongé dans leurs vieux actes de vente. et là surprise : les fameux garages sont mentionnées dans ces actes comme "lieu de stockage de charbon". et oui, dans d'anciennes maisons les fameux garages ne sont que d'anciennes réserves à charbon. et aux dimensions non prévues pour y mettre une voiture moderne. Par ailleurs, il existe des recommandations/normes/standards pour une porte de garage : largeur minimum 2.5 m, hauteur minimum 2.25 m. en dessous de ces dimensions vous risquez d'avoir des difficultés pour rentrer votre voiture. une recommandation donc : mesurez votre porte de "garage" ou "à charbon" et vérifiez les dimensions réelles de ces réserves à charbon ou à bois.

- La sécurité des cyclistes : quand on est cycliste, les risques ne viennent généralement pas des voitures garées ou qui sortent de leur emplacement car dans la très grande majorité des conducteurs, ceux-ci font très attention lors de la manoeuvre. Non les risques viennent principalement du non-respect de la distance à mette entre le cycliste et le véhicule (la distance minimum de sécurité qui est de 1 m en ville et de 1.50 m en rase campagne, mesurée à partir de la limite droite du rétroviseur droit) : surtout des bus de la TAN, et particulièrement de ceux à rallonge, des autocars, des camions et enfin des voitures. et tout ce petit monde roulant à toute vitesse (respect de la limitation de vitesse ?) et généralement sans freiner en doublant un cycliste. Le danger vient bien de la circulation et non des voitures garées.

- Vélos ou voiture(s) : généralement les garages servent beaucoup à abriter les vélos (surtout les vélos-cargo). Comme il va falloir rentrer la/les voiture(s) dans les garages dont la surface est comptée, il va falloir faire un choix : voiture(s) ou vélos.et c'est simple : dans de nombreux cas les vélos vont être vendus sur leboncoin pour faire de la place aux voitures. ballot !

- Violence : les premiers retours des impacts du passage de la zone Zola en payant sont simples. la migration des voitures dans les zones non payantes a provoqué des comportements violents des résidents de ces zones face cette invasion : rétroviseurs cassés ou arrachés, essuie-glaces pliés ou arrachés, carrosseries rayées,...qui paiera ?

- Qui assumera ? dans les mois à venir, dans un an, dans 2 ans, dans 3 ans l'équipe municipale devra assumer les conséquences de ses diktats, de sa politique des faits accomplis, de l'absence d'un vraie concertation avec les habitants, avec les personnes qui travaillent dans le centre-ville, les commerçants qui vont souffrir,... la manière de tuer un centre-ville et de faire la part belle aux centres commerciaux et autres temples de la consommation. la question est posée : qui assumera la grogne des habitants ?

Courriel du 27/09/2023 : échange avec NGE

Bonjour,

Hier lors de mon passage dans vos bureaux, vous m'avez indiqué qu'on pouvait se garer devant notre garage même si ce n'est pas une place de stationnement, dès lors qu'on avait pris son abonnement à l'année.
Est-ce que c'est valable toute la journée ?
Merci de votre retour

Bonjour
Vous pouvez stationner devant votre garage à partir du moment où vous y stationner votre véhicule enregistré en abonnement annuel sur voirie dans nos services, et équipé d'une vignette verte collée sur votre pare-brise.
Cordialement
NGE Secrétaire Accueil
18 rue scribe
44000 Nantes
02 51 84 94 51


merci au Groupe Whatsapp "Stationnement payant"

Courriel du 19/09/2023

Bonjour
Merci de votre mail détaillé et instructif, et de votre mobilisation.

En ce qui me concerne j'ai déjà eu affaire à l'équipe de Johanna Rolland pour des problèmes de déplacements dans la ville, elle est hermétique à tout ....et ne jure que par les vélos (donc les personnes comme moi âgées et qui ne peuvent pas faire du vélo : nous ne sommes pas désirées).

Bonne réunion.

en complément du courriel, voici ce que le Collectif peut rajouter :
- Mme La maire, Johanna Rolland, malgré ses discours pronant l'utilisation de la marche, des transports en commun, des vélos pour ses concitoyens, utilise pour ses déplacements officiels un gros SUV à moteur thermique.
- Elle (ou son chauffeur) ne fait même pas l'effort de chercher une place de stationnement normale mais se contente de se garer tout simplement sur le trottoir.


Photo prise le 15/09/2023

Courriel du 15/09/2023

Bonjour,

Suite à notre première réunion et après discussion avec ma fille qui a fait des études de droit, voilà son bilan :
-Notre dossier ressort du droit administratif et de l'urbanisme.
-Il faudrait pouvoir retrouver les documents de communiqué de presse fournis par la mairie afin de répondre à chaque argument par un contre-argument ( ex: moins de pollution invoquée/plus de pollution par les voitures qui vont faire trois fois le tour du quartier pour trouver une place)
-Peut-on avoir connaissance du contrat signé par les riverains lors de l'abonnement au stationnement avec NGE pour connaître les contre-parties dudit contrat( je paye un abonnement pour un stationnement où, comment etc)

Elle a également fait une synthèse de ses recherches que je joins au mail. (Accès réservé aux membres Collectif)
Pour ma part, en l' absence de connaissance dans le domaine du droit , j'ai quand même relevé des points qui pourraient être étudiés:
-5ème page *gratuité-conditions Contrepartie illusoire du contrat entre la mairie et les habitants
-8ème page *contenu des normes Capacité de stationnement ouvert au public à proximité
En conclusion , en ce qui concerne la gratuité du stationnement , nous avons peu de change d'avoir gain de cause, mais pour le nombre de place de stationnement un avocat spécialisé en administratif et urbanisme pourrait sans doute agir pour le dossier.

Enfin, j'ai contacté un certain nombre de nos voisins qui n'étaient pas encore dans le collectif en les invitant à le rejoindre .

Bonne journée, bon week-end



Courriel du 31/08/2023

Petits calculs, questions et remarques à partir des informations proposées par le site

Sur la base articles et annonces pour les rues: Edisson (110/28) François Lizé (45/16) Joseph Naud (50/20) et Branly (120/50) on passerait de 325 à 114 places de stationnement utilisées en très grande majorité au quotidien (y compris devant les garages) par les seuls habitants de ces rues, quartiers et quelques visiteurs:
- que propose la ville aux habitants des rues concernées pour les 211 emplacements qui vont être supprimées ? (environ 65% sur cet échantillon)
- théoriquement sur ces rues il pourrait y avoir 325 abonnements mais seulement pour 114 places, est-ce juridiquement tenable ? (à ajuster à minima au nombre de véhicules des habitants pour chaque rue), en poussant à l'extrême "on pourrait penser que la ville s'autorise à vendre presque trois fois un même droit de stationnement", est-ce bien légal ? (les chiffres sont bien entendu à relativiser et à corriger si on veut communiquer).

Les retours d'expériences et d'informations (évolution, négociation, aménagement...) des premiers sites devraient nous permettre d'actualiser et de capitaliser nos remarques et question à mettre en avant dès la publication officielle des plans lors d'une première rencontre avec nos interlocuteurs de la mairie, puis journalistes.

Dans les idées pour solliciter les journalistes, on pourrait leur demander (et les aider) de faire un récapitulatif des différentes pétitions, organisations de rue et de quartier avec une quantification des emplacements qui étaient utilisés, de ceux qui vont être proposés...parler des abonnements/places... histoire de donner du volume à l'affaire en vue de faciliter un regroupement et une coordination des différentes "organisations" pour mener des actions communes (si les lecteurs des journaux découvrent l'ampleur du sujet, le nombre de mécontents ne peut qu'augmenter et l'image du plan et de ses instigateurs en être affectée).

Dans cette optique je suggère de retirer toute marque "politique ou pouvant être interprétée" sur le site (Jean-Marc..., les verts...) histoire de ne pas se voir catalogué et discrédité par la suite.

Courriel du 30/08/2023

Ce matin avec Dominique nous avons rencontré Madame Sara Berlgacem quelques brèves minutes (sans rendez-vous). Le sujet du stationnement dans le quartier, et dans notre rue, était bien entendu l'objet de ce premier échange, les personnes de l'accueil n'étant pas en mesure de nous répondre et de nous orienter vers un contact. elles lui ont demandé de venir nous écouter.

En synthèse elle ne souhaite pas traiter le sujet tant que les premières ébauches de plans des rues du secteur ne seront pas disponibles, elle annonce une mise à disposition de ceux-ci en octobre (avec une communication dédiée) et nous propose de revenir vers elle à partir de ce moment pour évoquer les points sensibles, propositions et aménagements souhaités.

Elle a écouté nos remarques, l'entretien étant informel elle n'a pris aucune note, et nous invite à les formuler par écrit le moment venu, pour mémoire les principales:
- le stationnement pour les PMR doit faire l'objet de proposition réellement sérieuses adaptées y compris devant les portes de garage des habitations des personnes concernées. Pour Sara Berlgacem il est demandé à chaque personne concernée de faire individuellement la démarche... (contact@nantes-metropole.fr) qui sera étudiée et fera l'objet d'échanges (nous n'avons pas évoqué de cas précis mais seulement indiqué que les retours que nous avions déjà eus étaient totalement insatisfaisants)
- Il faut absolument élargir la gratuité à de nouveaux profils, il y a un risque lourd d'un impact sur l'emploi dans le quartier, de nombreux responsables et salariés de commerces et d'entreprises de toutes natures ne seront pas en mesure de prendre en charge les coûts de stationnement, il en sera de même pour des intervenants indépendants non affiliés à une entreprise (personnel d'aide à domicile, ménage, entretien, ...) qui ne pourront répercuter ou prendre en charge le stationnement
- le stationnement quotidien des habitants du quartier ne peut en aucun cas être mis en regard avec les parkings relais comme malheureusement évoqué dans certaines communications, combien de places vont être supprimées et combien vont être créées, quel sera le différentiel et que propose Nantes Métropole pour chaque rue impactée et en global pour chaque secteur du pôle Ouest (Bellevue/Chantenay/Sainte-Anne) ?

Courriel du 20/07/2023

C'était juste pour vous dire : - Une remarque : s'agissant des conséquences organisationnelles, est-ce que vous pourriez pas noter aussi que pour les possesseurs de voiture électrique, ça sera beaucoup plus compliqué de charger leur voiture si elle n'est pas garée en face de leur maison ? - Une question : savez-vous si les "motivations" officielles concernant la réorganisation du stationnement sont disponibles quelque part ? J'aimerais pouvoir les consulter.

Courriel du 08/07/2023

j'habite rue Joseph Naud. Les photos "places payantes = 49.3 municipal" c'était moi.

Avec d'autres habitants de la rue nous avons adressé 2 courriers recommandés (Johanna Rolland d'abord en 2022 puis Denis Talledec en 2023, les deux sans réponse). Nous l'avons enfin rencontré en mai dernier avec Madame Hakem (élue du quartier et M. Delgrange des Services Techniques de la Ville.

Le préambule en début de réunion a été : "on ne revient pas sur le projet, on respecte le code de la route". Ils ont prévus 26 places rue Naud dont 10 réservables par le Garage Auro 98, situé au tout début de la rue. Ils nous resterait donc 16 places pour 42 véhicules. De notre côté nous avons estimé qu'il pouvait y avoir 35 places en tout (-10 pour le garage)

Sur les 36 garages recensés, seuls 5 sont aptes à accueillir des véhicules. Les autres sont soit trop petits par rapport à la taille des véhicules actuels, soit dédié aux vélos (cargos), à des stockages divers et variés : meubles des enfants étudiants, planches à voile, moto, etc.

Les élus nous ont informés que se garer devant son garage serait toléré mais quand je lis l'article sur les voitures NGE avec caméra, j'ai un doute sur la pérennité de cette tolérance.

Enfin, s'il faut se garer devant son garage tout en étant 100% sur la rue, ce ne sera pas possible pour les garages avec des places de stationnement en face, de l'autre côté de la rue, celle-ci étant trop étroite : deux voitures garées sur la rue de chaque côté ne permettent pas le passage des camions de pompiers, poubelles, TP.

Nous sommes inquiets pour l'organisation, nous sommes inquiets sur l'éventuelle dégradation des relations entre voisins, aujourd'hui très très bonne. Cela impactera forcément la quiétude actuelle.

Il ne nous restera que la possibilité d'aller ventouser les rues non-payantes de l'autre côté du boulevard, leurs habitants vont également être impactés.

M. Delagrange doit me recontacter semaine prochaine pour le plan de notre rue, je vous tiendrai au courant.

Feuille de style MLPdesign.

HTML & CSS by MLPdesign